Web et droit d’auteur : ce qu’il faut savoir pour se protéger !

Web et droit d’auteur : ce qu’il faut savoir pour se protéger !
 

Le concept de droit d’auteur sur le web semble être, pour certaines personnes, difficile à assimiler. Pourtant, il n’a rien de compliqué : avant d’utiliser un contenu, des graphiques ou des données qui ne sont pas créées par vous-même, une autorisation du propriétaire est indispensable. Une exploitation complète ou partielle de toute production d’autrui, sans accord, est synonyme d’une atteinte aux droits d’auteur.

Droits d’auteur sur le web : pour quelles données ?

Avoir le droit d’auteur, c’est disposer de l’autorisation et de l’accord du propriétaire de l’œuvre pour une reproduction partielle ou totale. En matière de web, le principe est identique. Toutes images, contenus web, graphiques, etc. protégés par le droit d’auteur, et réutilisés sans autorisation risquent d’être à l’origine d’un abus.
La reproduction peut porter aussi sur : la copie d’un code HTML, , JavaScript ou tout autre code d’une page web, le téléchargement d’images sur votre disque dur et leur utilisation dans vos propres publications, etc.

Violation au droit d’auteur sur le web : les images au premier rang !

La reproduction des images constitue le type le plus commun de la violation du droit d’auteur sur le web. Avant de mettre en ligne une image non créée par vous-même, pensez à avoir la permission du propriétaire.

Si vous souhaitez, par ailleurs, protéger vos propres images, plusieurs logiciels permettent d’ajouter des filigranes et autres informations de copyright dans l’image. Inclure également les droits d’auteur dans le texte alt de la photo, est une action indispensable.

Bien que les images sont en tête de la liste des éléments les plus reproduits sur le web, d’autres données sont aussi fréquemment réutilisées : le texte, les éléments HTML et le script des pages web.

Beaucoup d’entreprises prennent ce type d’infraction très au sérieux. « About », par exemple, dispose d’une équipe juridique qui gère les violations des droits d’auteur. De même pour la chaine télévisée Fox, très diligente dans la recherche de sites de fans qui utilisent leurs images et musique. Ils exigent un retrait immédiat de toutes les données reproduites par d’autres plateformes.

Détecter une violation au droit d’auteur sur le web : quels moyens ?

Pour se protéger au mieux contre les risques de violation des droits d’auteur, les entreprises font aujourd’hui appel à des programmes appelés « spiders » permettant de rechercher toutes les images et les textes reproduits par d’autres pages web.  Si les éléments détectés correspondent aux critères de recherche (même nom du fichier, un contenu identique, etc.), la page web est soumise à un examen rigoureux.

Par ailleurs, les petites entreprises ne disposant pas de moyens techniques, détectent généralement la violation au droit d’auteur sur le web par accident ou suite à une information de personnes ayant déclaré l’atteinte par email.
Récemment, de plus en plus d’entreprises font leur apparition autour de la question de la violation du droit d’auteur sur le web. C’est notamment le cas de Copyscape qui relève l’ensemble du contenu identique, publié sur d’autres plateformes web.

Il est également possible de configurer des alertes Google pour recevoir un courriel si des passages de vos textes ont été réutilisés. Ces outils rendent la tâche beaucoup plus facile pour les petites entreprises, pour affronter les personnes en violation de droit d’auteur sur le web.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *